Véhiculé enlevé : quelles sont les démarches pour contacter la fourrière à Grenoble ?

Si votre voiture est en fourrière à Grenoble, cela signifie que la police, la municipalité ou éventuellement un organisme privé vous l’ont prise et la détiennent pour une période donnée. Pour la récupérer, vous devez d’abord en déterminer les motifs. Que votre véhicule ait été mis en fourrière pour des infractions de stationnement, pour un problème d’immatriculation ou pour toute autre raison, il est utile de connaître les différentes étapes à suivre pour le récupérer.

Déterminer le motif de mise en fourrière

Dès lors que vous constatez que votre véhicule a été mis en fourrière, vous devrez comprendre pourquoi. Dans certains cas, si quelqu’un d’autre conduisait votre voiture à ce moment-là, vous pouvez ne pas en connaître la raison au début, mais vous (en tant que propriétaire) êtes probablement toujours responsable. Une voiture peut être mise en fourrière pour plusieurs raisons. Votre premier réflexe sera de vérifier où vous l’avez garée. En effet, la cause la plus fréquente est qu’elle était tout simplement garée illégalement : soit il y avait un panneau de stationnement interdit à proximité, soit elle se trouvait dans une zone qui entrave la circulation.

 Si votre voiture se trouvait dans une zone marquée comme zone de remorquage, il y a souvent un panneau à proximité identifiant la compagnie de remorquage. Recherchez ce signe et notez le numéro. Appelez-les pour savoir s’ils ont votre voiture. Pour en savoir davantage, vous pouvez vous rendre sur le site, vehicule-en-fourriere.fr.

Localisation du véhicule mis en fourrière

Après avoir vérifié si vous avez garé votre voiture en infraction à un quelconque règlement, contactez les autorités locales. Vous pouvez appeler le numéro principal du service de police de Grenoble, puis expliquer le motif de votre appel. Vous pouvez également rechercher en ligne si le service de police dispose d’un numéro spécial pour les informations relatives au véhicule en fourrière. Dans certains cas, il faut quelques jours avant que les informations sur la voiture ne soient entrées dans le système informatique des autorités. Vous devrez donc peut-être vérifier plusieurs fois. Si malgré tout, les services contactés par téléphone ne peuvent vous renseigner correctement, vous devrez vous rendre vous-même au poste de police afin de clarifier la raison pour laquelle votre voiture a été mise en fourrière, puis vous rendre à l’endroit indiqué par les agents pour la récupérer.

Préparer les justificatifs requis pour récupérer la voiture

Dans d’autres cas, la police a pu remarquer que votre voiture est mal enregistrée ou que les dossiers en sa possession montrent l’expiration de l’assurance. Afin de récupérer votre véhicule, vous devrez vous assurer de la validité de l’assurance et / ou de l’immatriculation et apporter la preuve au poste de police pour le récupérer. Ensuite, déterminez quelles informations supplémentaires vous devez apporter. Selon le motif de la mise en fourrière, effectuer un paiement peut ne pas suffire. Vous devrez probablement apporter une preuve de propriété, une pièce d’identité et une preuve d’enregistrement du bien à votre nom. Rassemblez ces documents et apportez-les à la police pour montrer que le problème a été résolu. Assurez-vous de recevoir un rapport autorisant la récupération du véhicule mis en fourrière, afin que le dépôt sache qu’il puisse vous le remettre.

Il arrive qu’une voiture soit mise en fourrière si elle était utilisée pour une ou plusieurs activités illégales, telles que conduite en état d’ébriété, port de drogue ou d’armes à feu, délit de fuite de la police… Pour certaines de ces raisons, il est possible que vous ne puissiez pas récupérer la voiture, surtout si la police doit la garder pour preuve. Même si vous ne la conduisiez pas lorsqu’elle a été mise en fourrière pour l’une de ces raisons, vous aurez probablement besoin d’un avocat pour vous aider à la récupérer. Vous devrez peut-être payer une amende ou comparaître devant un tribunal.

Récupérer sa voiture en fourrière : les frais à prévoir

Une fois que vous savez pourquoi la voiture a été mise en fourrière, vous devez savoir combien il vous en coûtera pour la récupérer. Généralement, il s’agit des frais de remorquage, de stockage dans la fourrière et de coûts supplémentaires éventuels (tels que les frais de retard).

Vous pouvez généralement déterminer tout cela en vous renseignant auprès du service de police de Grenoble. Alternativement, ce dernier peut vous renvoyer au bureau du greffier de la ville. Une fois le montant total connu, renseignez-vous sur le mode de paiement accepté. Cela vous évitera par exemple de découvrir, une fois devant les agents de fourrière à Grenoble, qu’ils n’acceptent pas de chèque. L’idéal est d’appeler à l’avance.

Assurez-vous de vous munir des reçus pour tout ce que vous aviez à payer ainsi que du rapport attestant la libération du véhicule. Rappelez-vous que vous devrez récupérer votre voiture dans un délai donné, qui dépend de la valeur de celle-ci. Une fois la période réglementaire passée, les services compétents peuvent détruire le véhicule ou le mettre à la vente.

Dans tous les cas, il est vivement conseillé d’enclencher les démarches de récupération de votre voiture mise en fourrière dès constatation de sa disparition.