Pendant un long moment, les constructeurs ont monopolisé le marché des pièces détachées. A cause des prix élevés, les automobilistes ont eu du mal à faire réparer leurs voitures. Aujourd’hui, une nouvelle proposition plus intéressante s’installe. Les garagistes officiels commencent à perdre leur place avec l’arrivée des vendeurs de pièces détachées auto en ligne.

Des prix abordables sur le net

Avant, les constructeurs maîtrisaient totalement la production et la commercialisation de leurs pièces détachées voiture. Ils bloquaient donc toute concurrence et imposaient des prix haussés. L’augmentation des coûts liés à l’entretien, à la réparation, du carburant, etc. a permis aux nouveaux acteurs de vente en ligne d’attirer les clients.

Avec des prix plus accessibles, les sites marchands reçoivent plus de visite que les magasins. Quand il s’agit de trouver des pièces détachées neuves, les acquéreurs préfèrent chercher sur internet.

Pièces de rechange en ligne : « Do itYourself »

Le web est un véritable associé des bricoleurs. Les vendeurs de pièces détachées auto en ligne développent le « Do itYourself » en accompagnant leurs offres avec des tutoriels en vidéo et des fiches conseils. Ces nouveaux acteurs gagnent une grande part de marché en procurant des pièces détachées et accessoires d’origine de qualité aptes à rivaliser avec les propositions des boutiques. Leurs prix sont de 40% voire 60% inférieurs à ceux des producteurs automobiles.

On ne s’étonne donc plus si les internautes choisissent de se procurer de pièces détachées voitures en ligne. Ce nouveau moyen est surtout favorable pour les réparations qui peuvent être effectuées dans leur propre garage. D’ailleurs, ceux qui ont des amis mécaniciens sont les plus gâtés.

Pièces neuves : les nouveaux acteurs

L’évolution considérable des ventes de pièces détachées en ligne entraine l’augmentation des nouveaux acteurs. Les fonds d’investissement n’hésitent plus à suivre le nouveau courant. De leur côté, les constructeurs ne font pas de reproche.

L’écart de prix sur les différents articles d’origine a une explication concrète. En effet, les vendeurs numériques ont des frais de gestion, de centralisation des achats ou de logistique moindres par rapport à ceux des distributeurs conventionnels.

La majorité des sites marchands sont également en partenariat avec des professionnels en mécanique auto. En plus de la commercialisation, ils prodiguent des services d’assistance ou de montage à des tarifs raisonnables. On en déduit que ces nouveaux acteurs donnent plus de satisfaction aux automobilistes que les constructeurs eux-mêmes.